Card image cap
Card image cap
FR / EN

COVID-19, confinement et répercussions chez des étudiant.e.s universitaires espagnol.e.s : une analyse exploratoire

Joseph Josy Lévy, Miguel David Guevara Espinar

Cadre de la recherche : À partir des cadres théoriques de la qualité de vie et de la sociologie des usages des technologies, cet article qualitatif explore les conséquences du confinement à la suite de la pandémie de la COVID-19 parmi des étudiant.e.s espagnol.e.s de l’Université de Salamanque.

Objectifs : Cet article analyse l’impact du confinement sur la qualité de la vie des étudiant.e.s universitaires dans différentes sphères, que ce soit le résidentiel, la santé mentale, l’alimentation, la consommation d’alcool et de drogues, l’exercice physique, l’usage des technologies d’information et de communication (TIC), le travail académique, les répercussions financières et les stratégies de gestion (coping).

Méthodologie : Des entretiens exploratoires ont été menés auprès de 12 répondant.e.s (6 étudiants et 6 étudiantes) inscrits à l’Université de Salamanque sur les répercussions du confinement dans les différentes sphères de vie. Les transcriptions ont fait l’objet d’une codification et d’une analyse thématique pour en dégager les dimensions saillantes, les convergences et les différences dans l’expérience des étudiants.

Résultats : Cette étude a permis de dégager les répercussions positives et négatives du confinement à la suite de la pandémie de la COVID-19 sur la qualité de vie, de cerner le répertoire des réactions à cet événement extrême dans les différentes sphères de vie, et en particulier dans le recours aux technologies d’information et de communication au plan social et académique.

Conclusions :  Notre analyse permet de conclure que le confinement n’a pas été une période toujours problématique, mais qu’elle a permis l’exploration d’enjeux existentiels et de nouvelles conduites susceptibles de contribuer au développement personnel.

Contribution : Cet article contribue à la recherche sur la COVID-19 portant sur les étudiant.e. s universitaires à partir d’une perspective qualitative encore peu utilisée dans les travaux sur la pandémie.




Rechercher